menu
entete
 
 




Concerts du 17.02.2008 à THIERS (63)

Lieu : La Gratte à 2 Pattes
Adresse :

Groupes : Justin(e) + Chikungunya + Locksmith Furious
Prix d'entrée : 5 €


Retour à la liste des concerts.


Affiche du concert



Photos du concert


Si tu as des photos d'un nos concert, n'hésites pas à nous les envoyer, en échanges on te prédis la chance pour les 5 années à venir. Notre adresse e-mail se trouve sur cette page.



Report

A 10h, j’me « réveille », les 3 blondinets (Alex de Justine, Yoann, et ChikunJB) sont toujours au comptoir. Quelle dégaine ! Douche pour tout le monde (ou presque) on se motive a décoller vers 11h, sachant qu’il y a un peu de route qui nous sépare de Thiers. Apres un échange de bassiste, on se retrouve avec Fab. Yoann fera le voyage dans la voiture de Justine. On prend direct de quoi manger et boire pour le trajet dans une petite épicerie ou Fab nous fera une démonstration de drague avec la classe (« j’m’en fou j’la reverrai jamais » qu’il me sort). Le début du voyage se passe tranquillement, on s’enfonce dans le massif central petit à petit (70km/h en moyenne sur l’autoroute, ca grimpe !) au rythme des bières qui se vide. Le son monte aussi petit à petit avec le taux d’alcoolémie de certains passagers. On s’arête au viaduc de Millau histoire de, et on perd Luc sur l’aire d’autoroute. On le voit sortir de la boutique de souvenir 10 minutes plus tard… On repart. 1h plus tard ChikunJB commence à s’assoupir. La tentation est trop forte, on a des feutres, du coulommiers et des curly à portée de main. On pense tous à la même chose. Ca commence soft avec des petits gribouillis, puis deux curly dans les narines, puis le coulommiers coule un peu partout sur lui, enfin, il est remplit de gribouillis, dans le seul but d’alimenter notre joie moqueuse de la vision du « mec œuvre d’art ». On traverse le cantal sous un grand soleil. Quelques coups de cymbales (pendant 2 minutes quand même) viennent à bout du gros sommeil alcoolisé de JB. Il est pas très content… On décide de s’arrêter à la prochaine aire d’autoroute pour qu’il puisse se débarbouiller. On s’y dirige donc en traverse la station service et JB ouvre la porte latérale et se jette au sol alors que le camion roulais encore à 20km/h, entrainant quelques bières dans sa chute… imaginez la scène... Quelle rigolade ! Les mecs de l’air d’autoroute nous regardent de travers au vu du spectacle que JB leur offre avec classe. Un café s’impose, voir plusieurs.
On repart, les zygomatiques toujours pas détendus, mais au vue de la douane qui nous fait signe de nous arrêter au rond point avant de reprendre l’autoroute, ils se détendent étrangement vite. « Bonjour, service des douanes, vous avez des stupéfiants ? » « Heu non ». « Veuillez descendre du véhicule on va procéder à une fouille ». Avec les vitres teintées, il avais pas vu qu’on étais 8 la dedans. On sort tous (imaginez les sales gueules) et la on vois dans leur yeux comme une satisfaction anticipée du genre : « eh eh on en tient de bons la ! »
Et voila le camion pris d’assaut par le chien et son maitre. Faut dire que ca puais tellement le coulommiers la dedans que le chien devaient plus savoir ou donner du pif ! On se fait fouiller individuellement, et le mec nous demande d’ouvrir la remorque… et allé on va devoir se retaper tout le tetris du rangement ! Au final, ils gardent le sourire, nous aussi, et ils repartiront quand même avec un CD des Chikungunya offert gracieusement pour pas leur donner l’impression d’avoir perdu leur journée. On repart direction Clermont Ferrand en les imaginant la bouche en poulpe, hochant la tête de bas en haut en criant « Oï ! » à chaque break du CD, à fond dans la voiture de douane !
On se rapproche doucement de la destination, mais avec tout ces fous rire et ces mésaventures, j’ai même pas capté qu’on avait plus d’essence, et c’est le calage du camion au péage qui nous indique qu’on va bientôt être dans la merde !
Alors le stress monte un peu et on prie pour que la prochaine aire d’autoroute possède une station service. 4, 8, 12 km passent et enfin on aperçoit la station service. On tombera en panne devant la pompe. On appel ca la classe je crois.
Apres toutes ces mésaventures, on est content de voir le panneau « Thiers ».
Reste a trouvé l’endroit ou on joue ce soir : « Le bout du monde » au « creux de l’enfer »… imaginez vous demander cette direction à un vieux de 70 piges… On trouve néanmoins sans soucis, et putain c’est trop calé là bas !
On débarque dans une ancienne zone industrielle réaménagé par l’asso. Une grosse usine de décapsuleur transformé en espace autogéré. Au rez de chaussé, la salle de concert, super bien équipé en son et lumière, et en haut, la salle de vie avec une immense cuisine. C’est la qu’on dormira ce soir, et on est tellement crevé que certains n’attendent pas le soir pour tester les matelas ! Après un super accueil et un succulent repas méga bien préparé par les bénévoles, on se retrouve dans la salle de concert déjà bien remplie, et pour un dimanche soir, on est agréablement surpris !
Locksmith furious ouvrent la soirée en temps que groupe local, ils assurent bien et font des bonnes reprises !
Ensuite Chikungunya se poussent dans leur derniers retranchements physiques.
Justine ce soir là joue avant nous, et assurent quand même malgré la fatigue ca le fait bien le public est bien motivé.
Enfin on aura la lourde tache de clôturer la soirée. Ben se fut pas en beauté en tout cas, je crois qu’on peu sans trop exagérer dire que c’étais carrément de la merde ce qu’on a fait ce soir là ^^
Pourtant le son était super sympa mais pour ma part mes membres ne m’ont pas soutenu jusqu’au bout.
Ce qui n’empêcha pas de finir la soirée en beuverie pour fêter la dernière soirée avec les mecs de Justine. Felindra…


 
  pied